IBM Rational, Champion du ROI ?

Partager

Aujourd’hui, pour faire face à un environnement concurrentiel, changeant et disruptif, la priorité pour les DSI est de répondre rapidement à la demande des métiers en développant des applications et des solutions efficaces dans un délai très restreint et à un prix compétitif.

Pour les DSI, ce challenge est difficile pour deux raisons. Déjà, ils doivent maintenir un historique IT plutôt vieillissant, souvent organisé en silo et peu agile. De plus, en interne, les équipes sont généralement scindées en deux, les développeurs d’un côté, qui créent de nouveaux outils et applications, puis les opérationnels de l’autre, qui garantissent la stabilité du système d’information et la continuité de service. Entre les deux parties, peu ou pas de collaboration. Dans ce cas, il est difficile de fournir plus rapidement et plus simplement des ressources IT  aux métiers pour répondre à cette offre On Demand.

Malgré tout, les DSI et plus généralement les entreprises n’ont pas d’autres choix que d’innover pour s’imposer dans cette « ubérisation » de l’économie sous peine de disparaître tout simplement, à l’instar du géant américain de la pellicule Kodak qui n’a pas su adapter son modèle pour prendre le virage numérique des appareils photos, ou de Nokia (racheté par Microsoft) qui a tardé à s’engager sur la marché des smartphones. Pour améliorer et faciliter l’efficience et l’agilité de l’entreprise, des solutions existent aujourd’hui, à l’exemple d’IBM Rational qui aide les DSI à innover, à utiliser les nouvelles technologies (objets connectés, imprimantes 3D, virtualisation, informatique cognitive, réalité augmentée, etc.), à changer leur façon de développer les applications, à transformer leur processus IT et ainsi à améliorer leur Time To Market.

Pour ce faire, IBM Rational fait la charnière entre le développement et l’IT et s’inspire ainsi de l’approche DevOps1 en facilitant les synergies et la collaboration entre les services. Avec le DevOps, toutes les équipes travaillent ensemble pour produire de la valeur à l’entreprise et pour assurer la maîtrise de bout en bout de cette chaîne de valeur (développement, assurance qualité, mise en production et gestion du cycle de vie de la solution). IBM Rational propose un environnement permettant un développement flexible des logiciels grâce à une collaboration en équipe et un meilleur contrôle du risque et du changement. Cette suite d’outils modulaires accroît l’efficacité, en synchronisant les fonctionnalités principales telles que DevOps, l’ingénierie continue et la modernisation d’entreprise avec la stratégie métier de l’entreprise.

S’inspirant d’un célèbre réseau social qui a donné plus de pouvoirs aux développeurs pour une livraison des services en continu, IBM Rational fait aussi le lien avec le système d’information de l’entreprise en tenant compte de l’existant (legacy). Résultat : en termes de bénéfices pour les clients ayant optés pour IBM Rational, prenons l’exemple de la banque brésilienne Itaú BBA qui a diminué ses temps de développement et de déploiement de 55% par an. Autre exemple, la société américaine WebMD qui fournit des services d’information de santé en ligne a réduit ses temps de développement de 10 à 11, a amélioré fortement les fonctionnalités et la visibilité de son site, a augmenté ses revenus publicitaires et a réduit ses coûts IT de 1,5 millions de dollars la première année. Enfin, la société d’investissement Fidelity dont les métiers ne faisaient pas forcément confiance à l’IT et qui allaient même acheter des services à des tiers sans avertir la DSI (Shadow IT) a utilisé les solutions d’IBM ce qui lui a permis de réduire ses temps de livraison de trois jours à deux heures et d’impliquer les métiers dans les décisions stratégiques avec la DSI.

1 Devops est la concaténation des trois premières lettres du mot anglais development (développement) et de l’abréviation usuelle ops du mot anglais operations (exploitation), deux fonctions de la gestion des systèmes informatiques qui ont souvent des objectifs contradictoires. Le mot a été inventé par Patrick Debois durant l’organisation des premiers devopsdays à Gand en Belgique, en octobre 2009.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *