Microsoft Products and Services Agreement : Le contrat universel

Partager

Le géant de l’informatique Microsoft a annoncé qu’il relèverait le seuil minimum de son programme Accord Entreprise (AE) à 500 machines à compter du 1er juillet 2016. Voilà qui nous a donné une raison d’examiner plus précisément le MPSA (Microsoft Products and Services Agreement), une alternative pour les entreprises dont le parc informatique compte 250 à 499 appareils.

Comme nous vous l’avons annoncé précédemment, les entreprises comptant moins de 500 appareils ne pourront conclure d’Accord Entreprise (AE) que jusqu’au 30 juin 2016. Cependant, avec le MPSA (Microsoft Products and Services Agreement), Microsoft propose déjà à ses clients une alternative, dont nous vous présentons les détails ci-après. Le programme de licences du MPSA existe depuis 2014, et est utilisé pour standardiser les achats de licences pour les services en ligne et les logiciels déployés sur site. Il rassemble ainsi différentes stratégies d’achats au sein d’un programme de licences en volume, se substituant ainsi un grand nombre de contrats individuels.

Les avantages du MPSA

Le MPSA (Microsoft Products and Service Agreement) a été conçu en collaboration avec les partenaires et clients de Microsoft. Il est idéal pour le déploiement de solutions hybrides et de solutions Cloud complètement intégrées. Ce programme n’est pas limité dans le temps. Il permet à ses utilisateurs d’acheter des logiciels au moment précis où ils en ont besoin. Aucune obligation de choisir certains produits : au contraire, le MPSA permet aux utilisateurs de ne choisir que les licences des produits véritablement requis dans l’entreprise. Évidemment, cela peut inclure un mélange de licences de produits déployés sur site et sur le Cloud.

De plus, le MPSA possède une option permettant à toutes les entreprises associées, comme par exemple les filiales et participations, d’acheter leurs licences grâce au même contrat. Des « Purchasing Accounts » (comptes d’achats) enregistrés au contrat sont utilisés pour l’achat de licences. Ces Purchasing Accounts peuvent s’adapter avec souplesse aux besoins de la structure de la société : même les divisions, les départements et les groupes assignés à un projet au sein de l’entreprise peuvent s’enregistrer. L’objectif est de simplifier l’achat de logiciels et d’améliorer la transparence en matière d’achat de licences. Au moment de la signature, est désigné l’Administrateur du contrat : une personne qui gère le contrat pour l’entreprise et décide quels Purchasing Accounts peuvent être enregistrés et lesquels peuvent être rejetés ou annulés.

L’une des nouveautés qui fait son apparition avec le MPSA est son portail de gestion : le Microsoft Volume Licensing Center (MVLC). Les utilisateurs s’y rendent entre autres pour obtenir leur clé d’activation, pour télécharger des logiciels ou pour commander leurs services en ligne et les utiliser. L’outil de rapport permet d’avoir une vue d’ensemble claire de toutes les licences achetées au sein de la société. Il permet également de gérer et d’utiliser efficacement la Software Assurance.

Quels sont les avantages comparés du MPSA par rapport à l’Accord Entreprise (AE) ?

  • Le contrat du MPSA peut être modulé avec souplesse pour répondre aux véritables besoins de l’entreprise.

Cela vous permet d’augmenter ou de diminuer le nombre d’appareils dans un délai très court; pour répondre au mieux à vos besoins du moment. Un Accord Entreprise ne permet pas tant de souplesse puisqu’il impose d’acheter les licences requises pour tous les appareils dès la signature du contrat. Ceci constitue un facteur déterminant, spécialement pour les start-up ou les entreprises qui connaissent une croissance rapide. Par exemple, si vous avez besoin de 250 machines au début de l’année, mais que vous savez que ce nombre passera à 300 avant juin, vous devrez malgré tout payer pour 300 appareils à la signature d’un Accord Entreprise. Un MPSA vous permet de rester flexible et vous n’aurez que 250 licences à payer jusqu’au mois de juin, où vous pourrez facilement en ajouter 50. C’est économique !

  • Contrairement à l’Accord Entreprise qui a une durée de 3 ans, le MPSA ne vous lie contractuellement que pendant un an.

Il n’y a aucun seuil minimum pour souscrire ce contrat. Si vous décidez de le prolonger d’un ou de deux ans, le prix sera fixé selon les termes indiqués lors de la signature de la première année. Cela vous protège contre l’augmentation des prix et représente plus de sécurité pour votre budget.

  • Grâce à Microsoft Azure, vous avez accès simplement à votre solution de stockage.

En souscrivant les services en ligne du MPSA, vous n’aurez à payer que l’espace de stockage dont vous avez vraiment besoin. Vous pouvez utiliser autant d’espace que le requiert votre entreprise, sans devoir vous engager. Le paiement s’effectue toujours à la fin du trimestre.

À ce jour, le MPSA est disponible presque partout dans le monde. Pour obtenir une liste mise à jour des pays concernés, voir https://www.microsoft.com/en-us/Licensing/MPSA/FAQ-MPSA.aspx. Le MPSA n’est pas encore disponible en Inde ou en République populaire de Chine.

Avez-vous des questions ?

N’hésitez pas à nous contacter si vous avez des questions au sujet du MPSA (Microsoft Products and Services Agreement) ou de l’achat de licences pour des produits Microsoft. Nos consultants vous aideront avec plaisir.

Aourell Brillet

 
 
Aourell Brillet
Microsoft Licensing Specialist
COMPAREX France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *