Adobe Creative Cloud, l’offre qui a fini par conquérir les utilisateurs

Partager

L’éditeur de Photoshop est en passe de gagner sa mutation en réussissant à entraîner ses millions d’utilisateurs, historiquement liés au modèle de licence perpétuelle, vers ses offres d’abonnement en ligne Creative Cloud, malgré leurs nombreuses réticences au lancement de l’offre en 2012. Preuve en est, la publication de ses derniers revenus sur le deuxième trimestre 2016. Ainsi, sur un chiffre d’affaires de 1,38 milliards de dollars[1], les offres d’abonnement de Creative Cloud atteignent plus d’un milliard de dollars contre 774 millions de dollars au deuxième trimestre de l’an dernier. A noter qu’en 2015, Adobe avait réalisé un chiffre d’affaires de 4,8 milliards de dollars, soit une croissance de 16 % par rapport à l’année précédente. Quant au nombre d’abonnés à la suite Creative Cloud, il s’établit à plus de 6 millions dans le monde. Rien qu’au premier trimestre 2016, Adobe a enregistré 798 000 nouveaux abonnements Creative Cloud.

Quelle a été la recette du succès d’Adobe ?

Au-delà de la question budgétaire (59,99 €/mois TTC pour la totalité des applications de Creative Cloud), le Cloud a surtout révolutionné les usages pour les utilisateurs de l’offre d’Adobe en apportant plus de souplesse, plus de fonctionnalités et plus de partage. Il permet à des millions d’utilisateurs dans le monde de partager des polices, des bibliothèques et des images. La nouvelle collection Adobe Stock Premium, lancée en juin dernier, renferme 55 millions d’images, d’illustrations et de vidéos d’excellentes qualités, libres de droit et accessibles depuis toutes les applications de la Creative Cloud. De plus, avec CreativeSync, tout est relié et synchronisé entre les applications pour les postes de travail et les terminaux mobiles.

Creative Cloud offre plus que de la gestion de contenu et du partage de bibliothèques, c’est aussi une plateforme de collaboration durant le processus de création. Ainsi, la formule Cloud d’Adobe s’accompagne également du réseau social Behance qui compte des millions de membres axés sur la créativité autour des solutions de l’éditeur, là aussi, le partage entre les abonnés s’émancipe.

Le Cloud facilite les mises à jour des différentes applications sans frais supplémentaires, un argument solidement ancré par Adobe qui insiste sur leurs disponibilités en moins de 24 heures.

Enfin, le Cloud a aussi été un formidable accélérateur de succès pour l’éditeur car il a facilité l’innovation dans les différentes applications qui composent la Creative Cloud. Les dernières nouveautés annoncées en juin dernier par Adobe montrent une fois de plus la réactivité avec laquelle l’éditeur répond. Par exemple, dans Photoshop, Adobe exploite la technologie « Contenu » pour remplir intelligemment les vides créés lorsque vous utilisez l’outil « Recadrage » pour faire pivoter une image ou étendre votre zone de travail au-delà de la taille initiale de l’image. Autre innovation, la nouvelle application Adobe Experience Design (version préliminaire) qui permet, pour les UX designers de concevoir des expériences utilisateur et d’élaborer des prototypes. Pour terminer, via Adobe Capture, les utilisateurs peuvent transformer les photos prises avec leur terminal mobile (formes et motifs exploitables) dans leurs projets Photoshop.

Pour rappel, l’offre Creative Cloud propose deux types d’abonnements, soit pour la totalité des applications soit pour une seule application.

[1] Source

 
Aourell Brillet
 
Aourell Brillet
Microsoft Licensing Specialist
COMPAREX France
 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *